Historique du Festival “Les Solistes à Bagatelle”

Le festival a été créé en 2000 par l’association Ars Mobilis dans le but de promouvoir les jeunes musiciens, diffuser systématiquement des pièces de musique contemporaine à chaque concert et proposer au public de retrouver des artistes de notoriété internationale. Installé aux Serres d’Auteuil de 2000 à 2012, il a dû déménager à Bagatelle à cette date à cause du projet d’extension du stade Roland Garros.

La confiance que le public et les iinstitutions nous accordent nous ont permis, depuis 2000, de commander une trentaine d’oeuvres de musique de chambre à des compositeurs contemporains et de faire jouer plus de 100 compositeurs et environ 200 interprètes.

Découvreur de talents, le festival s’attache à programmer de jeunes musiciens très talentueux et à les réinviter régulièrement pour suivre leur parcours et fidéliser le public. Entre 2000 et 2002 par exemple, Nicholas Angelich, Jean-Efflam Bavouzet, François-Frédéric Guy, Claire-Marie Le Guay, Roger Muraro, ou Vanessa Wagner ont donné leurs premiers concerts parisiens; ils sont aujourd’hui les pianistes incontournables de la vie musicale française et internationale. Plus tard, c’est aux Serres d’Auteuil encore que le public parisien a pu découvrir Bertrand Chamayou, Geoffroy Couteau, Shani Diluka, David Fray, Victor Julien-Laferrière, David Kadouch, Adam Laloum, Jean-Frédéric Neuburger, entre autres. Depuis 2012, l’Orangerie de Bagatelle a offert à ces jeunes musiciens l’une de leurs premières tribunes parisiennes : Guillaume Bellom, Jean-Paul Gasparian, Rémi Geniet, Adrien la Marca, Ismaël Margain, Selim Mazari, Marie-Ange Nguci, ou Tanguy de Williencourt.

Chaque année, nous proposons des concerts courts (une heure de musique sans entracte), et, selon notre cahier des charges auquel nous n’avons jamais dérogé, offrant des programmes variés et originaux interprétés par des pianistes de haut vol suivis par une rencontre conviviale et gustative avec les artistes et les compositeurs.